Accès direct au contenu

English Version

EDHEC Business School

EDHEC Business School version PDF

Un haut niveau de protection de l'emploi ralentit l'insertion des jeunes sur le marché du travail

Auteurs :
Arnaud Chéron

Professeur des Universités,
Directeur de recherche, EDHEC Business School

Arnaud Chéron : Cette étude s’intéresse aux déterminants de l’insertion des jeunes sur le marché du travail, dans une perspective internationale.

EDHEC Position Paper

EDHEC Position Paper

Le point de départ de cette réflexion repose sur un double constat : (i) quel que soit le pays considéré, le taux de chômage (d'emploi) des jeunes est relativement supérieur (inférieur) à celui des adultes, (ii) les différences entre les pays sont relativement plus marquées chez les 15-24 ans que chez les 25-54 ans.
Ceci nous conduit dans un premier temps à présenter les facteurs communs à tous les pays susceptibles d'expliquer l'existence d'un taux d'emploi des jeunes plus faible que celui des 25-54 ans.

Nous identifions trois typologies d'explications : (i) une congestion à l'entrée due à l'arrivée en masse des étudiants quittant le système de formation initiale, (ii) un déficit de capital humain spécifique et d'information sur la qualité des appariements du fait d'une ancienneté réduite, et (iii) la persistance de chocs défavorables impliquant que la recherche d'emploi, notamment pour un jeune, puisse constituer une meilleure option que la conservation de l'emploi.

Il n'y a toutefois pas de raison a priori que ces divers arguments jouent différemment selon les pays. Nous focalisons donc ensuite notre attention sur le rôle des institutions dans l'explication des différences internationales en matière de taux d'emploi des jeunes. Notre intérêt se porte principalement sur l'assurance chômage et la protection des emplois, deux indicateurs caractérisant le degré de régulation du marché du travail choisi par les gouvernements respectifs. Nous soulignons qu'il se peut que différentes combinaisons d'institutions conduisent à des taux d'emploi équivalents chez les
adultes, mais radicalement différents chez les jeunes.

Notre analyse suggère précisément que si la mise en oeuvre d'une protection de l'emploi élevée et d'un système d'assurance chômage généreux ne pénalise pas nécessairement l'emploi des adultes, ce type de régulation ralentit en revanche l'insertion des jeunes.
Type :
Position Paper
Dates :
Créé le 4 juillet 2011
Complément d'informations :
Pour plus d'informations, nous vous prions de vous adresser à Joanne Finlay, Direction de la recherche de l'EDHEC [ joanne.finlay@edhec.edu ]

Les opinions exprimées sont celles des auteurs et n'engagent pas la responsabilité de l'EDHEC.

Economie


  • RSS
  • Linkedin
Suivez-nous sur